Publié le 29 déc. 2022, Modifié le 17 janv. 2023

La région Bourgogne-Franche-Comté perd 18 928 habitants entre 2014 et 2020

Selon l'Insee Bourgogne-Franche-Comté, notre région comptait 2 801 695 habitants au 1er janvier 2020 contre 2 820 623 en 2014 et 2 810 648 en 2009. Seuls les départements de la Côte-d’Or et du Doubs conservent une dynamique démographique positive avec pour ce dernier, un rythme de la croissance démographique comparable à la moyenne nationale (+ 0,3%). La Nièvre connait une décroissance démographique parmi les plus importantes en France, avec la Martinique, la Guadeloupe et Paris. Sa population est passée de 220 199 habitants en 2014 à 202 670 en 2020.

Malgré une baisse de 4 725 habitants entre 2014 et 2020, le département de Saône-et-Loire reste le plus peuplé avec 551 063 habitants devant le Doubs (545 209 habitants) et la Côte-d'Or (535 078 habitants).

Du côté des villes (hors communauté d'agglomération), Dijon est la plus peuplée avec 159 106 habitants en 2020 (contre 153 668 en 2014) suivie de Besançon avec 118 258 habitants en 2020 (contre 116 690 en 2014). Belfort complète le podium avec 45 458 habitants (contre 49 764 en 2014) juste devant Chalon-sur-Saône avec 45 094 habitants.

Cette baisse de la population en Bourgogne-Franche-Comté est d'après l'Insee "la conséquence d’un solde naturel désormais déficitaire. À partir de 2015, le vieillissement de la population conduit à un nombre de décès supérieur à celui des naissances. De plus, le solde migratoire est également déficitaire depuis une dizaine d’années". 

Si les tendances démographiques observées se poursuivent, la population de la Bourgogne-Franche-Comté compterait 2,4 millions d’habitants en 2070 selon un scénario central de l'Insee.

 

Vous souhaitez être présent
dans la prochaine édition ?