Publié le 29 nov. 2022, Modifié le 17 janv. 2023

COMPAMED, un salon mondial accessible, mais des industriels de la région peu mobilisés

Le salon COMPAMED, qui s'est tenu du 13 au 16 novembre dernier a connu une faible participation d'entreprises de la région, un regret pour certains exposants. "Nous devions être au moins 5 pour avoir un stand collectif Bourgogne-Franche-Comté sur le pavillon France et bénéficier ainsi d'aides. Nous n'étions que 4 sociétés. C'est dommage car c'est LE salon mondial du médical. Nous le faisons depuis 8 ans et l’activité directement générée par ce salon représente maintenant 10% de notre chiffre d'affaires annuel. En 2022, le coût des 4 jours s'est élevé à 5 000 euros entre le stand et l'hébergement. C'est un investissement très vite rentabilisé. Nous avons un public très intéressant composé de BE, de starts-ups et de fabricants du monde entier, à la recherche de solutions techniques" note Florent Moreaux, dirigeant de la société Créatemps spécialisée dans le marquage médical. Un avis partagé par Dimitri Fournier de la société STS Industrie STSI (25) qui faisait son retour sur COMPAMED après 3 ans d'absence. "Le médical représente plus de 50% de mon chiffre d'affaires. J'ai présenté mes savoir-faire en fraisage, décolletage, métrologie et industrialisation des process. J'ai eu de bons contacts et je devrais avoir rapidement des consultations. Je n'ai jamais vu un salon aussi important, il est réparti sur 18 halls". La société Statice (25) est présente depuis plus de 10 ans à COMPAMED afin d’assumer sa place de prestataire de Contract R&D et Contrat Manufacturing de rang 1. "Nous exposons depuis des années sur le stand IVAM, le plus important cluster d’entreprises Microtechniques en Europe" précise Benoit Studle, dirigeant de l'entreprise bisontine. Quant à l'édition 2023, les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté devraient être plus nombreuses. Florent Moreaux, par ailleurs président du Comité Medtech du cluster PMT Santé a encouragé les sociétés de la région à ne manquer ce RDV mondial, lors de leur dernière réunion du 21 novembre. Rappelons que la région Bourgogne-Franche-Comté pointe à la seconde place au nombre de sociétés industrielles concernées par la sous-traitance de dispositifs médicaux.

Vous souhaitez être présent
dans la prochaine édition ?